Skip to content

Der Sturz aus dem Elfenbeinturm: Komparatistische Begegnungen mit Professorenfiguren der Gegenwart

Christiane Solte-Gresser


Pages 25 - 52



Cet article part de l’observation que de nombreux films et romans parus au cours des dernières années prennent comme protagoniste un professeur universitaire. Un des sujets récurrents dans ces textes est la thématique du vide. Cette condition vécue par le personnage principal comme éminemment tragique renferme à la fois une dimension psychologique et scientifique. Le but de cette contribution est de montrer comment ces deux aspects sont liés l’un à l’autre. On examinera d’abord de plus près l’action de quelques romans et films parus vers le tournant du millénaire pour montrer dans quelle mesure leur structure diégétique et leurs motifs principaux s’ouvrent au champ de la comparaison. Par la suite il sera question des relations complexes entre la structure narrative et les différentes représentations du professeur dans les textes (qui se révèlent être avant tout des auto-images). Pour définir les contours de cette image du professeur, il sera alors indispensable d’observer si et en quoi celle-ci diffère de personnages universitaires ‚traditionnels‘ représentés par les prédécesseurs historiques. On analysera ensuite par quelles techniques ou par quels procédés narratifs et cinématographiques les oeuvres contemporaines racontent leur histoire. Enfin, pour répondre à la question initiale, à savoir pourquoi les auteurs et les réalisateurs de nos jours sont à un tel point fascinés par le thème du professeur déchu, on mettra en relief le potentiel esthétique d’un tel sujet compte tenu de la réalité sociale du chercheur universitaire. L’article se terminera par une réflexion sur les devoirs d’une critique littéraire actuelle qui vise à résoudre les problèmes posés par la fiction. The article starts from the observation that in recent years university professors have particularly frequently figured as the protagonists of movies and novels. One of the key issues these works of art are consistently revolving around is that of the (internal) void; a condition which is mostly experienced as tragic by the characters and which comprises both the psychological as well as the scientific dimension. This contribution wants to explore how these two aspects are interwoven with each other. I firstly ask what these professor-novels and movies narrate and if there might be recurring plot structures. Secondly, I want to examine how this narrative pattern is linked to the image of the professor – and here mainly to his self-image. A look back to traditional images of the academic scholar will prove to be fruitful in order to approach my third question: Why are there so many current examples of literary and cinematic professors and where does this notably increasing interest come from? I will discuss if and, if yes, how the contemporary images of the professor differ from earlier ones. The fourth section asks how these new texts narrate what they are narrating. I will conclude my reflections with a brief outlook on the potential of literature to reflect the social reality of the members of this academic profession and on the possible tasks for current literary criticism arising thereby.

Share


Export Citation