Skip to content
  • «
  • 1
  • »

The search returned 1 results.

Für, mit und gegen Auerbach Beitrag

Über eine philologische Standardreferenz

Hanna Engelmeier

Comparatio, Volume 11 (2019), Issue 1, Page 143 - 158

The article examines the ways in which research contributions make reference to Erich Auerbach’s works, in particular to his seminal study ‚Mimesis: The Representation of Reality in Western Literature‘ and how these references function. As we shall see, scholars regularly draw on Auerbach when they seek to introduce a new paradigm of research. Moreover, in these contexts, Auerbach is appealed to in order to serve demands which are partly opposed to each other. What is crucial is Auerbach’s authority in the academic community which still remains even if his methods are strongly attacked as in the case of Andrew Piper. Our article therefore focuses on Piper’s manifesto ‚There Will Be Numbers‘. Dans le présent article nous étudions comment les contributions à la recherche philologique et littéraire se réfèrent à l’oeuvre de Erich Auerbach, en particulier à son étude majeure ‚Mimésis: représentation de la réalité dans la littérature occidentale‘. Comme nous le verrons, de telles références se font remarquer surtout dans des cas où il s’agit de mettre en place un nouveau paradigme de recherche. De plus, dans ces publications, l’ouvrage d’Auerbach est évoqué pour servir à des demandes très différentes, parfois contradictoires. Ce qui s’avère être décisif, c’est l’autorité apparemment incontestable d’Auerbach dans la discipline qui subsiste même si ses manières d’approche se trouvent fortement attaquées comme, par exemple, chez Andrew Piper. Nous prêtons alors une attention spécifique à Piper et son manifeste ‚Il y aura des nombres‘.

  • «
  • 1
  • »

Current Issue